• Un joli matin

     

    Un soleil rougeoyant incendiait la vallée.

     Et une haleine tiède épanchait sa douceur,

     Ainsi que des parfums de miel et d'azalée.

     Le ciel était d'azur et la nature en fleur.

     

     Dans l'air doux frémissant, glissaient des hirondelles.

     Et tout l'éther était de lumière et de vent

     Aux couleurs empourprées dignes d'une aquarelle,

     Comme une oeuvre céleste au goût du firmament.

     

     On entendait déjà au penchant des collines

     Les clochers médiévaux, les cloches des troupeaux,

     Crever le long silence et les nuits libertines

     Des amoureux cachés aux granges des hameaux.

     

     Un ruisseau se joignait au doux chant des fontaines,

     Leur union mélodique enchantait le jardin.

     Assis sur notre banc en cette heure sereine,

     Nous profitions chacun de ce joli matin.

     

     Gérard Bollon-Maso

    Merci de me lire et d'apprécier ma poésie.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :