• Sous le ciel grandiose

     

    Et voici qu'apparaît l'Aurore purpurine,

     

    Qui colore le ciel de toute sa splendeur.

     

    Déjà à l'horizon, la lumière divine

     

    Annonce un nouveau jour, et sa douce langueur.

     

     

     

    Ce matin printanier aux lueurs opalines,

     

    Dans son silence sourd aux subtiles odeurs,

     

    Eveille les oiseaux, les sources cristallines.

     

    Leurs mélodiques chants, ensorcellent les fleurs,

     

     

     

    Le soleil amoureux, ardemment les butine.

     

    Un vent tout embaumé, caresse la colline,

     

    Avant de s'échapper pour courir dans les près.

     

     

     

    Un troupeau de bovins, à l'ombre se repose.

     

    Au loin on aperçoit les sommets enneigés.

     

    Tout va bien ce matin, sous le ciel grandiose.

     

     

     

     

     

    Gérard Bollon-Maso

     

    Un grand merci à tous mes lecteurs.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :