• Si belle

     

    Déjà tu exhalais, des soupirs exaltants,

                                      Tu embaumais ma chair, d'une odeur de promesse

                                      Et ondulais ton corps, de spasmes excitants,

                                      Et puis tu te pâmais, comme une diablesse.

      

    Les courbes de ton corps, lascif et nonchalant,

                                       Se cambraient de désirs, sous la douce caresse,

                                       En appelant l'Amour et le frisson ardent,

                                       Qui fait pousser les cris et les soupirs d'ivresse.

      

    Tu exhibais aussi, ton beau fessier d'airain,

                                       Attirant mon regard, autant que tes deux seins.

                                       O appas savoureux ! Objets de mon délire.

      

    Tu étais si belle et, tu l'es vraiment toujours.

                                       Charnelle et sensuelle, et ça je dois le dire,

                                       Tu es faites c'est sûr, pour la vie et l'Amour.

     

    Gérard Bollon-Maso

     

    Merci pour vos visites et vos appréciations de ma poésie, qui me permettent et m'encourage à continuer d'écrire.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :