• Matin naissant

     

    Dans le désert du ciel, le jour hésite encor,

     

    De passer en l' instant, de l'ombre à la lumière.

     

    Et puis, se décidant, dans un ultime effort,

     

    L'Aurore à l'horizon, paraît tel un mystère,

     

     

     

    Dans sa beauté sublime, aux éclats sang et or.

     

    Puis, le soleil s'élève, et sa chaleur première.

     

    Dans le ciel bleu Azur, sa Majesté ressort.

     

    Irisant, ses rayons, dorent lac et rivière.

     

     

     

    Ah ! J'aime la douceur, de ce matin naissant,

     

    Au silence en velours, si calme et apaisant,

     

    Et la brise légère, en haleine de rose.

     

     

     

    Maintenant je m'assois, pour regarder les cieux.

     

    Paysage et nature, en leur métamorphose,

     

    Sous un micro climat, vraiment béni des dieux.

     

     

     

     

     

    Gérard Bollon-Maso

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :