• Instant sublime

     

    Lorsque ta chevelure, en mouvement s'épanche,

     

    De toute sa clarté, m'éclaire de ses ors,

     

    Superbe de beauté, avec tes yeux pervenche,

     

    Tu me prends dans tes bras, et tu m'offres ton corps.

     

     

     

    Je pose avec Amour, tu tes lèvres aimées,

     

    Un long baiser brûlant, enflammé de désirs.

     

    Et puis mes douces mains, s'imposent exaltées,

     

    Sur tes seins palpitants, se gonflant de plaisirs,

     

     

     

    Sous mes tendres caresses, et ma bouche gourmande.

     

    Alors ton corps cambré, charmant, voluptueux,

     

    Emet de longs soupirs, mes mains tu redemandes,

     

    Et dans un souffle court, et des cris langoureux,

     

     

     

    Tu appelles mon corps, pour une étreinte ultime,

     

    Une fusion charnelle, où en toi je me fonds.

     

    Puis, ensemble soudés, jusqu'à l'instant sublime,

     

    Où nos corps jouissants, retombent moribonds.

     

     

     

     

     

    Gérard Bollon-Maso

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :