• Et je savais déjà

     

    Tu laissais voir souvent, ta chair voluptueuse,

     

    Si blanche dans la nuit, aux parfums de désirs.

     

    Ton haleine d'Amour, flottait aventureuse,

     

    Exhalant à l'envi, l'attente des soupirs.

     

     

     

    Tu ouvrais tes bras nus, enlaçant ton envie.

     

    Tendresse inavouée, aux frissons caressants,

     

    Exhumant ton délire, à ma bouche inouïe

     

    Et ma main conquérante, aux longs doigts pénétrants.

     

     

     

    Ton charme et ton ivresse, envahissaient mes doutes,

     

    Tu m'attirais toujours, à ton corps défendant.

     

    Tes beautés bien cachées, lors, je les aimais toutes,

     

    Les connaissant par cœur, et par sexe exaltant.

     

     

     

    Et tes beaux yeux ardents, m'inondaient de lumière,

     

    Puis tu mettais toujours, en émoi tout mon corps,

     

    Et je savais déjà, quand clignait ta paupière,

     

    Que l'on ferait l'Amour, et encore et encor.

     

     

     

     

     

    Gérard Bollon-Maso

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :