• Comme un chant d'Amour

     

    Tu parais belle et nue, au bord de l'indécence,

     

    Au feu de ton regard je brûle de désirs

     

    Et mon corps enflammé, n'est plu qu'ardents soupirs,

     

    Un amoureux délire envoûte tous mes sens.

     

     

     

    Tout ton corps sublime s'avance, vibre et danse

     

    Dans un ballet charnel pour maintenant s'offrir,

     

    Mes deux bras se tendent, vers toi pour te saisir,

     

    Nos chairs se caressent dans un bonheur immense.

     

     

     

    Nos doux gémissements sont comme un chant d'Amour,

     

    En berçant nos gestes, nous charment tour à tour.

     

    Notre âme s'envole au plus haut des cieux.

     

     

     

    Nous ne formons plus qu'un, planons dans l'infini,

     

    Puis le coeur des anges chante : Au plaisir des dieux

     

    En nous accompagnant au-delà de la nuit.

     

     

     

     

     

    Gérard Bollon-Maso

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :