• Ciel d'Aurore

     

    Le soleil épanchait ses caresses d'Aurore.

     Dans un ciel fastueux tout éclatant d'azur,

     Comme chaque matin quand la nuit s'évapore

     Dans l'espace infini, si translucide et pur.

     

     La lumière solaire envahissait les nues

     Irisant la nature au-delà des hauts monts.

     Scintillant de rosée et de rayons vêtues,

     Les prairies tout en fleurs s'étendaient en amont,

     

     Des collines boisées au bout de la vallée,

     D'où s'écoulait joyeux un doux vent baladeur

     Qui, chargé de parfums, la laissait embaumée

     D'effluves envoûtants aux charmantes odeurs.

     

     Midi, dès l'heure chaude, on cherchait tous de l'ombre,

     Prenant l'apéritif dans la douce fraîcheur.

     La tonnelle en hauteur et ses petits coins sombres,

     Permettait d'admirer la vallée en splendeur.

     

     Gérard Bollon-Maso

     

    Merci de me lire et d'apprécier ma poésie.

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :