• Ce soir au néant bleu

     

    Ce soir au néant bleu, un astre nu s'éveille

     

    Tel un ballon opaque en la nuit éternelle.

     

    Frémissante et candide, au regard sensuel,

     

    Tu parais, sublime, belle comme un soleil.

     

     

     

    Sous ce ciel étoilé, comme un frisson charnel

     

    Souffle dans l'espace de notre intimité,

     

    Enivrant notre corps de son chant endiablé

     

    et guidant nos gestes en caresse irréelle.

     

     

     

    Au miroir du silence, éclatent nos murmures

     

    en des mots doucereux, languissants et pervers,

     

    Ne paraissant jamais aux écrits de mes vers,

     

    Qu'on aime se dire, soudés dans la luxure.

     

     

     

    Dans l'abîme insondable aux creux de nos désirs

     

    Et à l'heure où la nuit se révèle si ardente ,

     

    Mourants mais renaissants, sur une envie latente,

     

    Nos corps se rejoignent, se noient dans les soupirs.

     

     

     

     

     

    Gérard Bollon-Maso

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :