• Belle saison

     

    Le soleil rougissait le ciel à l'horizon.

     

    Les nues embrasées empourpraient la colline.

     

    L'air parfumé d'ivresse embaumait le vallon

     

    Et l'étang miroitait la lumière opaline.

     

     

     

    C'était un doux matin à la belle saison.

     

    Les rayons bienfaisants de la source divine

     

    Mûrissaient lentement les blés pour la moisson

     

    Puis légumes et fruits, citron et clémentine.

     

     

     

    Tout s'épanouissait, la nature, la flore.

     

    Régnait en ces lieux un silence envoûtant,

     

    Donnant l'impression magique d'être encore

     

     

     

    Au premier jour du monde, et on se sentait bien.

     

    On s'allongeait sur l'herbe, et l'oeil ouvert tout grand,

     

    On regardait le ciel, au calme olympien.

     

     

     

     

     

    Gérard Bollon-Maso

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :